Au creux de ton absence

Au creux de ton absence Je nourris ta présence Qui m’est plutôt étrange Mais qui ne me dérange C’est peu dire que j’aimerais ton corps et ta voix A défaut cet espace le silence me renvoie A défaut mon esprit vers toi s’envole Pour reprendre tout ce que le temps me vole Cela fait longtemps …