Art scriptural Atelier d'écriture Bachelard Deux Mil Dix Neuf

Au creux de ton absence

Au creux de ton absence

Je nourris ta présence

Qui m’est plutôt étrange

Mais qui ne me dérange

C’est peu dire que j’aimerais ton corps et ta voix

A défaut cet espace le silence me renvoie

A défaut mon esprit vers toi s’envole

Pour reprendre tout ce que le temps me vole

Cela fait longtemps maintenant

Combien cela fait-il au juste

Un petit peu plus de vingt ans

Et cela dans mon cerveau s’incruste

Je me dis quelques fois que c’est juste un voyage

Que tu as accompli juste un peu avant l’âge

Et moi-même j’ai le doigt dans l’engrenage

Avant juste un peu de remue-ménage

Je t’ai cherché dans les bouquins

Je tombais au bout de la ligne

Je t’ai cherché entre les lignes

Et j’ai trouvé mon palanquin

Ce fût moyen des errances

La musique de la danse

Le chemin vers les anges

Et ce qui vous dérange

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.