Art scriptural Atelier d'écriture Bachelard Deux Mil Vingt

Je me souviens

Je me souviens d’artifices, d’illusions, de réalités brutales, d’échappées belles, de raccourcis, de la brume un matin d’automne, du soleil éblouissant, de miroirs aux alouettes, de la proie, de l’ombre, des grives et des merles, des étourneaux, du chant de la rivière, de la terre collée à mes bottes, du givre, du feu, des flocons, de dérives, des nuits, des rêves, des travaux, des jours, de la pluie, du ciel gris, du ciel bleu, des alternances, des alternatives, des vérités et des mensonges, de la confusion, d’une infusion, des codes, des confitures, du miel, du pain d’épices, d’un sourire hébété, d’un regard chaleureux, du poil doux, de l’ œil brillant, du chien, du chat, du lièvre, des souris qui me grignotaient – elles me grignotent encore -, des poules qui caquettent sur mon dos dans la basse-cour, de réveils au radar, du dépassement de la vitesse, de conduite en état d’ébriété, du temps compté à regarder la mort en face, du temps qui fuit à vivre sa vie, des paradis artificiels, des paradis sobres, des enfers, du purgatoire, de la purge, des vomissures, des coliques, des pleurs et des rires qui volent en éclats.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.