Anawega Art scriptural

Anawega – Feuillet dix-huit

Les chrétiens disent que le serpent est le mal
Magani anoya
Magani est la vison
Anoya signifie trouble
Aya noyo bati noyo méli
Méli signifie mauvais
Noyo signifie ni
Misa noyo fali noyo veli
Misa veut dire de même
Fali est le mâle
Veli est la femelle
Aya beso bati beso méli
Aya beso fali beyo véli
Beso signifie en même temps, aussi bien que
Aya beso feto beso soko
Feto signifie le haut et soko le bas
Aya beso Sako Beno beso Sako Dito
Sako est le sacré
Beno est le gauche et dito le droit
Ligago Kawaï sino Sako
Ligago est le langage
Vous allez trop vite
Je n’y arrive pas
Regarde tes notes
Le langage Kawaï est sacré
Bati bati
Beso Ligago Kawaï akamo
Le langage Kawaï accomplit
Je n’y comprend plus rien
Si tu réfléchissais tu comprendrais
Qu’est-ce qu’un langage qui accomplit
C’est un langage magique Anawega
C’est un langage qui accomplit ce qu’il formule
Je comprends mieux maintenant
Integi intego o intego samo
Integi signifie intelligent
Intega signifie interroger
Et samo veut dire lui-même
Bati bati Anawega
Il est temps de faire une pause
J’ai préparé un pain d’anis étoilé
Allons boire un café
Et Anawega suivit Ulinoï dans sa hutte
Tu apprendras ce vocabulaire en le relisant chaque soir
Et les esprits t’aideront à assimiler et à comprendre
Pendant tes nuits
Anata est exigeante
Elle ne parlera plus anglais en ta présence
Mais je vais tenter de t’aider du mieux que je peux
Cette femme serpent ailée que tu as vue dans ton rêve est l’esprit des eaux
Les eaux coulent vers les profondeurs
Mais elles s’élèvent aussi en vapeur vers le ciel
Puis redescendent féconder la terre
Elles accomplissent ainsi un cycle qui donne vie aux végétaux
Qui donnent vie aux animaux et aux hommes
L’eau a une mémoire
D’où la présence du corbeau ce matin
Quand tu trayais les vaches
Ce serpent est la symbole qu’un cycle en toi s’est accompli
Et que tu vas vers ta nouvelle jeunesse
Comment se fait-il que tu saches le contenu de ma vision
N’oublie pas que la source de cette vision sont mes yeux
Il est vrai
Je suis honoré d’apprendre votre langue
Elle est simple
Cependant les notions sont complexes
Défais les nœuds que tu as dans ta tête
Et deviens aussi simple et aussi vivant que cette langue
Deviens aussi souple que ta langue
Je me languis de t’embrasser
L’initiative m’en revient
Elle dit et approcha ses lèvres des siennes
Et déposa un baiser
Puis lécha ses lèvres d’une commissure à l’autre
D’abord pour l’inférieure
Puis pour la supérieure
Puis leurs bouches se fermèrent l’une contre l’autre
Ouvertes l’une à l’autre
Et la langue d’Ulinoï alla caresser celle d’Anawega
Elle ferma les yeux et revit les étoiles
Elles tournaient sur l’axe du ciel
Elle eut l’impression de vivre l’abandon de l’automne
Comme une feuille qui tombe et glisse dans les airs
Pour aller pourrir sur le sol
Il est bon que tu te défasses de ton ancienne peau
Un chasseur t’a remarqué
Nous verrons si tu te laisses attraper
N’a-t’il pas une femme
Certes mais il te veut pour sa jouissance
Et sa femme connaît ses intentions
N’est-ce pas contraire à la morale
Le serpent n’est ni bon ni mauvais
Le pain à l’anis est excellent
Tu vas te laisser prendre
Je ne le connais pas
Certes mais tu vas te laisser prendre
Ais-je le choix
C’est un chasseur
Nous verrons lequel est le plus habile
Je n’ai pas envie de fuir
Tu ne peux combattre
Regarde là-bas vers les peaux
C’est lui qui affûte ses flèches
Quel âge a-t’il
Il a les cheveux grisonnant
Une soixantaine d’années
Le trouves-tu beau
Il y a dans ses gestes une certaine douceur
Une certaine tendresse
Il a du charme
Mais ai-je le choix
Nous verrons bien le choix qu’il te laisse
Ne suis-je donc plus libre
Il ne te prendra pas de force
Mais nous verrons si ta liberté est de dire non
Ou si ta liberté est de dire oui
Retournons vers Anata

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire