Anawega Art scriptural

Anawega – Feuillet dix-neuf

Bati Anawega
Pemo anko sintego mako akame maki
Deso anko sintego maki akame mako
Pemo est le premier
Deso est le second
Anko est l’âge
Mako est la mort
Maki est la vie
s devant un verbe marque la forme refléxive
Akame est la forme passive d’akama
Le premier âge s’interroge sur la mort qui accomplit par la vie
Le second âge s’interroge sur la vie qui accomplit par la mort
Bati Anawega
Cela se mord la queue
Aya smacho kito
Macha c’est mordre
Kito est la queue
Le serpent se mord la queue
Bati Anawega
Aya beso maki beso mako
Aya smakio gana
Aya smakao gana
Makia est donner la vie
Makao est donner la mort
Gana est l’humanité
Le serpent se donne la vie pour l’humanité
Le serpent se donne la mort pour l’humanité
Bati Anawega
Oui
En d’autres termes le serpent s’incarne et se sacrifie pour l’humanité
Comme le Christ
Oui comme le Christ
Kristo makio algo maya
Tu auras sans doute reconnu Kristo
Algo est la sagesse
M devant un nom note un complément du nom
Le Christ incarne la sagesse du serpent
Bati bati bati Anawega
Intego Anawega
Lasso intego falo
Lassa signifie laisser
Falo signifie retomber, reposer
La leçon est terminée Anawega
Laisse ton esprit se reposer
Comment dit-on merci ?
Gratio
Gratio Anata
Salo Anawega
Il est temps que tu rentres maintenant
Interroge tes amis sur tes nouvelles connaissances
Plusieurs avis prévalent
Et ne te casse pas la tête
Laisse toi le temps d’intégrer tout cela
Toutes s’apprêtaient au repas
Elle prit le chemin du retour
Et entendit
Salo Anawega
Elle se retourna et vit le chasseur qui souriait
Il avait deux dents cassées
Mais son sourire était bon
Anawega le lui rendit
L’homme pressa la main contre sa poitrine et dit
Sadio
Salo Sadio
Et il leva la main
Salo
Anawega leva la main
Rougit et se remit en route
Le soleil perçait à travers les nuages
Anawega cheminait à travers le sentier
Elle regardait les tonalités grises, bleues et mordorées des nuages
Là où les rayons du soleil venaient mordre sur les vapeurs
Et il sentait dans son cœur une petite morsure
Elle repensait à Sadio à la peau tannée par le soleil
A son sourire édenté
A sa bouche épaisse
A ses yeux noirs
A toutes ses rides autour des yeux qui les font sourire
Et ce regard franc et direct qui vise votre visage comme une flèche
Et elle regarda le ciel
Un nuage s’enroulait sur lui-même
Comme s’il se déplaçait sur les courants d’air
Et voulait se lover autour du soleil
Une pluie fine se mit à tomber
Qui rendait le paysage contrasté entre ombre et lumière
Comme un voile de pluie qui révèle la beauté des collines
Elle arrivait à sa porte
Et Nash était là sur le perron
Tu fais beaucoup parler de toi ces temps ci
Cette robe te sied plutôt bien
J’ai entendu les rumeurs
Et suis allé consulter Ashwaë pour connaître son avis
Elle me dit pour le marché que tu as conclu avec les Kawaïs
Et elle me dit aussi que ce marché t’avait engagé sur un chemin semé d’embûches
Et plein de promesses
Elle me dit que ce qui te lie au Kawaï est important
Pour les Kawaï, pour le village,
Et pour toi-même enfin
As-tu du pain ?
J’ai apporté la terrine de lièvre
Elle a faisandé dans un endroit frais et sec
Allons manger, Anawega
Bonjour Nash
Et merci pour le gibier de ta chasse
Tu sais cela fait un moment déjà que je fréquente les Kawaï
Ils disent que seul le gibier qui veut s’offrir est tué
Et qu’il ne faut jamais s’acharner à la chasse
Sadio est un excellent chasseur
On dirait que les bêtes viennent à lui
Il n’a jamais de plan préconçu ni de tactique
Encore moins de stratégie
Il se promène et quand il aperçoit une bête sauvage
Il se recueille, lui demande sa vie pour sa nourriture
Et prie pour que sa mort soit brève et sans souffrance
Et il atteint son cœur à la première flèche
Mais tu me regardes d’un œil de biche
J’étais simplement ailleurs
Ashawaë dit que ta destinée est de rassembler ceux qui te ressemblent
Et à dire vrai je ne suis pas réellement étonné par cette histoire
Par ton histoire
Si ta solitude a un sens c’est celui de t’unir à toi même
C’est pourquoi il te faut la féminité
Saches que c’est aussi le privilège du Shaman que de pouvoir s’habiller et vivre comme une femme
Aussi je sais que tu apprends la langue sacrée qui accomplit
Pour à ton tour pouvoir accomplir
Tu es le trait d’union Anawega
Et ta singularité te révélera une pluralité de réponses dissonantes
Dont tu devras trouver l’harmonie
Tu es sur la voie des femmes et ne recevras jamais l’enseignement du guerrier
Ton œuvre est le temps de la gestation
Dans neuf mois tout sera accompli
Au solstice de l’été prochain sera la naissance
Médite sur le temps Anawega
Et saches que je serai là où je me tiens prêt
Si tu en as besoin
Je n’ai pas besoin de t’entendre
Je reviendrai dans quelques temps
Pour voir les germes de la semaille
L’eau a une mémoire
Je te conseille de faire un tour à la source des pleurs quand tu en auras l’occasion
Puisses tu déchiffrer l’énigme
La paix soit avec toi
La paix sur toi Nash
Et merci

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire