Anawega Art scriptural

Anawega – Feuillet quatorze

Elle se réveilla à l’aube
Fit un café
Alla traire les vaches
Et arriva John
Bonjour Anawega
Bonjour John ça fait plaisir de te voir
Le temps est beau
C’est une belle journée pour les foins
Oui mais avant viens boire un café
J’ai fait un rêve étrange cette nuit sais tu Anawega
Les gens du village t’avaient capturé
Et voulaient te faire brûler comme une sorcière
Mais un orage éclata et empêcha de mettre feu au bûcher
J’espère qu’une étoile veille sur moi John
Allons-y
Je vais préparer la charrette et les bœufs
Tu mangeras avec moi
Il y a un reste du repas d’hier
Volontiers
Ils firent trois voyages jusqu’à dix heures
Puis repartirent au coin du pré
Et fumèrent une cigarette
John eût un étourdissement
Anawega lui offrit à boire
Et un homme se présenta au loin
Il cria
Es-tu Anawega
Elle répondit je le suis
Un autre arriva
Il cria
Je ne crois pas que tu sois Anawega
Tu n’es que Tom qui se prend pour une femme
Un troisième arriva
Anawega as tu des seins et un sexe de femme
Ou bien n’es-tu qu’un leurre
Si tu veux bien comprendre
Je suis un corps d’homme qui a découvert son âme de femme
Un quatrième arriva
Qui a dit que tu avais une âme de femme
Anawega s’est présentée à moi
Et m’a dit je suis un autre toi-même
D’autres personnes commençaient à arriver
Des femmes et des enfants
L’une d’elle cria
Tu n’est qu’une pauvre folle Anawega
Bien des choses vous paraissent folles
Et pourtant elles sont l’expression d’une certaine vérité
Une autre femme cria
Non tout est faux chez toi Anawega
Tu n’es qu’une menteuse
Tu nous raconte des histoires à dormir debout
Les enfants riaient
Une autre dit
La solitude t’a rendue folle Anawega
Et à chaque fois que son nom était prononcé
Ils riaient
Je n’ai parlé à personne dit John
Je te crois
Ce genre d’histoire est pour eux du pain béni
Ils la guettent comme la manne du Seigneur
Une femme ne devrait pas faire un travail d’homme
Tu vas te fatiguer Anawega
Rires
Et un homme ne devrait pas se prendre pour une femme
Ils s’esclaffèrent
John se leva et s’adressa à eux
Anawega est une femme de la tribu Kawaï
Elle a été reconnue par eux
Son esprit de femme a été reconnu
Pour vous tout esprit qui vous reste invisible est une folie
Mais votre manque de clarté est une folie
Cette histoire vous dépasse
Elle n’est pas à votre mesure
Et c’est pourquoi vous riez
Maintenant laissez-nous travailler
Plusieurs crachèrent
Et ils firent demi-tour
Merci John dit Anawega
Comment te sens-tu
Ça va bien, ne t’inquiète pas, finissons les deux remorques de foin et allons déjeuner
Alors John se retourna
Qu’est-ce qu’il y a
J’ai entendu une voix derrière moi
Et que disait-elle
Elle m’a dit ne t’inquiète pas Plume légère vole au gré des vents
Je suis Anawega et je suis elle-même
Celle avec qui tu fais les foins
Comment te sens tu John
Eh bien comme quelqu’un qui se voit confirmer ce qu’il sait
Et se demande si la réalité peut vraiment être cela
Ou bien s’il devient fou
Buvons trois gorgées de vin et remettons-nous au travail
C’est une confirmation pour moi aussi sais tu
Ils rentrèrent les foins en silence
Puis firent réchauffer les restes et s’attablèrent
Je te remercie grandement pour ton aide
Ton aide pour les foins
Et ton aide face à ces gens
Tu sais j’ai l’impression parfois de perdre le fil
Le fil de mon intuition
Le fil de ma vie intérieure
Tout est parfois si clair et si limpide
Mais je pressens parfois des moments
Où je m’éloigne de moi-même
Tu es sur un chemin difficile dit John
Ne te perds pas en chemin
Il est normal de douter
Surtout dans des situations comme celle de ce matin
Où tout semble tourné contre toi
Mais je suis là moi
Et les Kawaï sont aussi avec toi sur ce chemin
Alors garde confiance et garde espoir
Cela aussi doit avoir un sens sur ta route
Tu as toujours redouté les conflits
Il est peut être venu enfin le temps de l’affrontement
Le temps où tu t’affrontes aux autres et à toi-même
Oui je penses que tu parles vrai John
Mais je me sens blessée et fragile
Cela aussi est un trait de la féminité
Cela aussi fait sans doute partie de ton enseignement
Je t’aurais bien proposé une partie de pêche
Mais j’ai besoin d’être un peu seul cet après-midi
Ne te refermes pas sur ta blessure Anawega
Mais prends le temps de réfléchir
Et aussi de laisser ton esprit vagabonder
Pour trouver des réponses
Je penses que les interrogations sont lourdes
Mais que les réponses ne viendront pas encore
C’est plutôt une question d’attitude
Rester digne et même fier
Bon après-midi Anawega
Bon après midi John
Et merci encore
Pour tout
Anawega fit un café
Roula une cigarette
Et alla fumer et boire sur le perron
Quelques nuages commençaient à avancer
Toute ma vie j’ai du lutter pour me tenir face aux autres
Dans ma solitude
J’ai toujours voulu être quelqu’un de bien
Et voici maintenant ce qui m’arrive
Je suis rejeté
J’ai toujours eu le sentiment d’être isolé
Malgré tout ce que je pouvais faire
Anawega est comme une promesse de ne plus être seul
Et oui il y a John
Et oui il y a les Kawaïs
Mais tout au bout du compte il y a moi-même
Pourquoi n’ai-je même pas remarqué le temps ce matin
Sans doute ce rêve qui me poursuivait dans la matinée
Et qui annonçait ce qui est arrivé ce matin
Mais qu’a dit Anawega à John
Ne t’inquiètes pas pour Plume légère
Elle vole au gré des vents
Oui
Bon vent ou mauvais vent
Je ne dois pas perdre ma légèreté
Et elle regarda le soleil entre deux nuages
Et il semblait sourire
Et Betty arriva jusqu’à lui

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire