Anawega Art scriptural

Anawega – Feuillet vingt-cinq

Bonjour Anawega
Salo Rose-Marie
Salo Ayé
La paix soit avec toi Rose-Marie
Que ce jour t’apporte la paix
Quel est ce carnet
Le carnet sur lequel sont notés les mots Kawaïs que j’apprends
Et leur traduction
Mais c’est aussi bien une leçon de philosophie
Sur qui porte-t’elle ?
Sur le serpent
L’Ourobouros ? Demanda Rose-Marie
Qu’est-ce que l’Ourobouros ? Demanda Anawega
Le serpent qui se mord la queue et qui entoure le Monde
L’eau et la terre forment le serpent
Le serpent et le cycle de l’eau
L’eau court sur la terre, et elle s’évapore, forme des nuages, puis retombe en pluie féconder la terre
C’est pourquoi le serpent se mord la queue
Anata ne me l’avait pas commenté remarque Anawega
En Haïti le serpent représente la mort qui sort de la vie
Et la vie qui sort de la mort
C’est le secret du Vaudou
Anata dit que le premier âge s’interroge sur le fait que la vie accouche de la mort
Peno ako sintego mako akame maki
Et que le second âge s’interroge sur le fait que la mort accouche de la vie
Deso anto sintego maki akame mako
Cycles éternels rprit Rose-Marie
Eternels recommencements
Ou comment ne pas refaire les mêmes erreurs
Ou comment apprendre le changement, la métamorphose
C’est cela la leçon du serpent, Anawega
Anata dit aussi
Aya smacho kito
Le serpent se mord la queue
Aya smakio gana
Le serpent donne la vie à l’humanité
Aya smakao gana
Le serpent donne la mort à l’humanité
Kristo makio algo maya
Le Christ donne vie, incarne la sagesse du serpent
Oui, continua Rose-Marie, le Christ donne vie par sa mort
Il accomplit la résurrection
La vie éternelle
Et promet à tout homme la vie éternelle et la rémission des péchés
Il ouvre les portes de l’enfer pour que l‘homme accède aux cieux
Mais pourquoi la sagesse du serpent ? Demanda Anawega
Le serpent gardait l’arbre de la connaissance du bien et du mal
Et je ne comprends pas
Anata dit le serpent n’est ni bon ni mauvais
Et elle dit encore le serpent est à la fois bon et mauvais
Rose-Marie dit
Peut-être le serpent est en deçà, et au-delà du bien et du mal
Peut-être la sagesse du serpent est elle l’innocence, l’innocence perdue, l’innocence retrouvée
Si le Christ donne sa vie en rémission des péchés
Il nous redonne l’innocence, à nous les enfants de Caïn, puisque c’est de lui que nous venons tous
Sur le chemin avançait le révérend père Georges qui les salua
Rose-Marie lui demanda
Bonjour Rose Marie
Bonjour Anawega
Bonjour Révérend Père
Salo Georges
La paix soit avec vous
Révérend père, savez-vous pourquoi il est dit que le Christ incarne la sagesse du serpent ?
Vous parlez de la symbolique du serpent qui donna accès à la connaissance du bien et du mal ?
Oui mon père dit Anawega
Le serpent, c’est l’innocence perdue, ce qui est en deçà du Mal,
Et la sagesse du serpent, c’est ce qui est au-delà du mal
L’innocence retrouvée, la rémission des péchés
J’en avais l’intuition, dit Rose-Marie
Dieu a défendu l’accès à deux arbres au milieu du jardin
Et il a défendu l’arbre de la vie par la flamme de l’épée tournoyante
Mais le Christ, c’est la vie éternelle, son corps et son sang ne sont autres que le fruit de l’arbre de vie
Le Christ, c’est Dieu fait homme
Le Christ, c’est l’homme semblable à Dieu
Or Dieu n’avait-il pas défendu l’arbre de vie pour éviter que l’homme ne soit semblable à lui ?
Dieu a incarné le fruit de la vie en la personne du Christ,
Et la personne du Christ, c’est la sagesse du serpent
Au temps de sa naissance, il était dit qu’une Vierge juive avait été visitée la nuit par un serpent
Cette Vierge est la Vierge Marie
Le serpent l’avait-il fécondée ? Demanda Rose-Marie
C’est ce qui était annoncé par ce qui était dit
Et elle donna naissance au Christ
Mais ceci est de l’ordre de la connaissance mystique
Et sous le sceau du secret
Les hommes ne veulent pas de ce savoir là
Ils préfèrent les dogmes et la morale, et représenter la Vierge foulant du pied gauche le serpent
En vérité, l’innocence a été perdue par le serpent, et retrouvée par lui
Ayo noya mali noyo beni
Le serpent n’est ni bon ni mauvais dit Anata
Le serpent est à la fois bon et mauvais dit-elle encore
A la fois mâle et femelle
A la fois droite et gauche
A la fois haut et bas
Oui dit Georges, le serpent ramène l’homme au centre du jardin
Là où était l’arbre de la connaissance du bien et du mal
Et aussi l’arbre de vie
Mais pourquoi ne l’enseignez-vous pas ?
Les hommes ne comprendraient pas
Et les femmes ?
Les femmes comprendraient sûrement que le Christ est né d’une Vierge, hors mariage,
Comme on dit dans les sociétés matriarcales
Anata, il me semble qu’elle en a parlé à la pleine lune d’automne, remarqua Anawega
La culture juive est matriarcale, mais cela a été omis par la suite
Et la famille du Christ représente le retour à la vraie foi
La foi matriarcale
Cela fait beaucoup de connaissances pour aujourd’hui et j’ai faim dit Anawega
Rose-Marie et Révérend Père, voulez-vous partager mon repas ?

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire