Objectifs :

Principal :

  • La poésie en tant que travail sur deux préoccupations adolescentes : qui suis-je et quelle place vais-je prendre dans le monde ?

Secondaires :

  • Relier le politique avec la relation amoureuse : l’acte politique en tant qu’acte d’amour vivant et créateur
  • Relier le doute politique au doute existentiel et à sa sublimation : le mystère sacré
  • Travailler sur l’absurde en tant qu’interrogation du monde quant à sa valeur dernière : le sens donné à la vie, qui est aussi politique

Public cible :

Durée de l’atelier :

Une séance de trois heures toutes les deux semaines de septembre à juin, soit 18 séances, soit un programme de 54 heures de travail

ProgrammeOutils pédagogiquesMéthodologie

Mise en condition 6 séances

Technique théâtrale : souffle, corps, voix, espace, rythme

Exercices-jeux dont le but est de créer les conditions d’une réelle concentration ainsi qu’une dynamique de travail en groupe

Lectures 6 séances

Poésie : René Char, Pablo Neruda, … Théâtre ; Beckett, Ionesco, …

Donner le texte à entendre sans le surinvestire (laisser jouer le texte) Apprentissage des textes

Vers la représentation théâtrale 6 séances

Costumes, maquillage, lumière, et c.

Ouvrir le travail vers le public

Moyens logistiques :

  • Une salle de 120 m² pour pouvoir y délimiter une espace scénique et un espace public
  • Photocopies des documents de travail (droits d’auteur payés)
  • Réserve de costumes : vêtements achetés à Emmaüs
  • Maquillages, nez de clown, masques neutres
  • Une salle de représentation pourvue de moyens techniques en son et lumière (15 projecteurs de 300 watts — gélatines couleurs ; lecteur cd – amplificateur — enceintes)

Moyens financiers :

  • Une séance de trois heures : 200 €

Soit un programme de : 3 600 €