L’enfant s’adresse à l’adulte

Objectifs Principal : Donner l’occasion aux enfants d’exprimer leur vision du monde face aux adultes Secondaires : Exercer le regard critique de l’enfant vis à vis du monde adulte : grandir n’est pas copier le modèle adulte, mais le transformer Rendre compte du fait que les adultes ont été des enfants, et gardent cette part là en eux : il est possible de faire renaître cet enfant contenu dans l’adulte – c’est ainsi que l’enfant peut communiquer Exercer l’enfant à jouer du théâtre entre réel et imaginaire, en allers et retours, lui faire accepter cette complémentarité Public Cible Sept garçons et sept …

Le cœur

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » « Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité. » Antoine de Saint-Exupéry, Le petit prince. Comment le cœur voit-il cela ? Ton cœur est une part irréductible de toi-même. Ton cœur est une part imputrescible de toi-même. Ton cœur est une part immaculée de toi-même. Ton cœur est une part intangible de toi-même. Ton cœur ne vacille pas. Ton cœur est un feu qui ne s’éteint pas. Ton cœur est ta demeure. Ton cœur est ton refuge. Accueille le Monde dans ton cœur, invite …

Autour des sculptures d’Alain Lamboley (exposition à l’Hostellerie)

Corps imbriqués, entremêlés, juxtaposés, entassés, masse charnelle grouillante, un homme mord n sein, pelures d’hommes, un homme mord un sein, grain de la terre – grain de la peau, c’est ainsi, à l’horloge du monde, que les hommes se resserrent, se rassemblent, chantant dans le grain de leurs voix la poussière d’étoiles qui ensemença Gaïa. C’est ainsi, à l’horloge du monde, que l’on craint que le temps ne s’arrête. C’est ainsi, à l’horloge du monde, que l’on chante l’espoir d’une seconde réitérée. Le son de l’âme qui émane des tréfonds de nos espaces internes n’est rien autre qu’un silence. C’est …

Disponible

Disponibilité / (Re)connaissance / Accrocher / Écoute /Toucher / Calme / Attention / Silence / Fixer / Compréhension / Bienveillant / Choisir Je ne sais plus comment me rendre disponible. Je cherche dans le silence à écouter. J’entends les bruits de la ville, les moteurs, les travaux, toute cette activité quotidienne à laquelle je ne participe pas. Je suis là, dans le calme, assis sur mon banc, je fixe mon esprit sur la page où j’écris, je suis attentif au moindre mouvement, au moindre cri, à la moindre exclamation. Quand je suis ainsi au monde, le monde est bienveillant. Je …

J’écoute le temps qui passe / Les mélodies oubliées / J’écris pour les analphabètes / Chacun sa route

J’écoute le temps qui passe. Il craque comme les lames d’un vieux parquet et grince comme un vieille porte. Des fois il passe un pu plus vite, comme un nuage dans le ciel. Parfois il file comme une trotteuse sur le cadran d’une montre. Parfois il se fige comme de la glace, et éclate. Parfois il s’écoule goutte à goutte. Parfois il tourne à toute allure et hurle comme un moteur de formule 1. Parfois il est complètement silencieux, et j’ai le sentiment que c’est lui qui m’écoute. Alors je lui parle. Je lui parle du temps qu’il fait, je …

Dis-moi dix mots autour du thème de l’air

voltige / respiration / trompette / moulin / apparence / pneumatique / pipeau / montgolfière / tremble / trompette Je tremblais comme une feuille de tremble, arrimée à sa branche par un lien qui la fait réagir au moindre coup de vent. Pourvu que la tempête ne se lève. Il m’a joué du pipeau pendant toute cette longue conversation, c’était de la haute voltige, il devrait travailler pour Michelin, ce pneumatique. Je lui aie soufflé un air de trompette à ma façon, il a pivoté comme un moulin et est reparti comme il était venu. J’ai pris une bonne respiration …

Couple

Comment et pourquoi se forme un couple ? Par la magie d’un amour qui un jour sera désenchanté ? Par un besoin de rompre la solitude, par peur de s’égarer dans un sens unique ? Par un besoin de reproduction, afin d’échapper à la crise existentielle ? Comment séduit-on ? Par un projet de maison individuelle ? En maquillant la vérité ? En racontant des histoires à dormir debout ? Le couple, unité fondamentale de la société, noyau sans lequel il n’y a pas de statut social ? Quid du couple ? Le travail, élever les enfants, laisser une traînée …

Ailleurs

Mes journées sans ailleurs, c’était ailleurs dans ma tête. C’était un chantier. C’était des échafaudages, des charpentes, des tuiles, de la maçonnerie, du plâtre, des peintures, de la tuyauterie, de la connectique, des interrupteurs. Je démontais le toit pendant que je ravalais la façade et essayait de construire des parties qui tiennent debout, pourquoi pas une véranda ou un jardin d’hiver…Ailleurs, c’était surtout d’autres temps et d’autres lieux avec d’autres vérités et d’autres mœurs. Je faisais un travail d’arpenteur, de géomètre, pour mieux déconstruire les discours de singes savants de la connerie moderne.Ailleurs, c’était un chamane des steppes, un nomade …

Les choses qu’on dit, les choses qu’on pense, les choses qu’on ne fait pas

Les choses qu’on dit et on ferait mieux de se taireLes choses auxquelles on pense et celles auxquelles on ne pense pasLes choses qu’on ne fait pas et qu’on regrette de ne pas avoir faitLes choses qu’on fait et à propos desquelles on éprouve du remordsLes choses qu’on fait même si ça ne se fait pasLes choses qu’on ne fait pas parce que ça ne se fait pas de les faireLes choses qu’il ne faut pas dire, comme Nom de Dieu de Bordel de MerdeIl y a ceux qui se taisent pour contenir leur révolteIl y a ceux qui se …

Insomnie volontaire

Il est cinq heuresEt je m’éveilleTout de suite une cigaretteEt un caféEt un cacaEt puis une douche chaude et froideEt puis Chez NousTout de suite une bièreSalut Mat Salut Toto Salut StéphCe soir on va refaire le monde à notre manièreSalut Cendrine salut NathEn paroles, en poésie, en peinture, en musiqueEt encore une bièreSans la musique la vie serait une erreurSalut ÉmelineAnus Dei Clitoris Peccatta MundiUne cigaretteUn Baudelaire pour la routePour tromper l’ennuiL’Etat le plus froid des monstres froidsEt un RimbaudPour le voyage en exilIl faut pisserLa bière on ne fait que la louerThe CurePour la mélancoLes années 80Post-Punk Emo …