Flamenco

Il est assis sur un banc. Pas d’ici, mais d’où ? Paraît un peu perdu. Vous l’observez du coin de l’œil. Et alors ? Elle est asise sur un banc. Elle a trois gros sacs Tatie. Elle farfouille dans le premier, en sort un sac poubelle. Elle farfouille encore, trouve dans le sac poubelle du sac Tatie un sac en plastique bleu, et en sort une boîte de thon. Elle farfouille encore et encore, pendant dix bonnes minutes, mais ne trouve rien. Elle me regarde l’air un peu folle. Elle fait une grimace, détourne le regard, puis illico me regarde à nouveau. …

Il avait pour tout guide un désir téméraire

Il avait pour tout guide un désir téméraire, lorsqu’il lui déclara qu’il avait soif de ses lèvres, qu’il l’embrassait tendrement, qu’il caressait sa joue, qu’il voulait s’aventurer sous un climat tropical dans une jungle humide, qu’il voulait pénétrer son temple Inca en quête de mystères et de trésors cachés, que les cacatoès avaient beau se moquer et les singes lui jeter des cacahuètes, rien n’y ferait, contre vents et marées, il traverserait les océans. Elle lui dit sobrement qu’il avait fait naufrage.

Evasion

Lettre / comédie / amertume / maladroit / visuel / fuite / interpeller / discussion / bondir / terminer D’un geste maladroit, il porta son verre à ses lèvres et aspira la mousse, goûtant l’amertume de ce jour pluvieux et gris. Son champ visuel commençait à prendre la fuite. Que signifiait cette lettre ? Que signifiait cette comédie , ce jour sans pain, ce jour sans elle. Leur dernière discussion l’avait fait bondir hors de ses gonds, et ç’en était terminé. Elle avait exposé ses griefs et interpellé le long d’une lettre de quatre pages et expliquant pourquoi il l’avait déçue, …

Et si j’osais, là, maintenant

Et si j’osais, là, maintenant, prendre mon courage à deux mains, affronter la vie, me battre pour la justice, mettre la joie en étendard, conquérir une prairie fleurie, et passer là l’été, à contempler le soleil suivre sa course sur le monde, du Mashreq au Mahgreb, et voyager en esprit avec lui de l’autre côté de la terre.

Ticket

Blessé / demander / conducteur / cadeau / jeter / idéaliste / vieillir / soupirs / heureux / mains Comme un oiseau blessé, il demanda au conduteur s’il voulait bien lui faire cadeau de son ticket de bus. Celui-ci jeta un œil désabusé à cet idéliste. « Vous feriez mieux de vieillir un peu… » – Vous dites cela parce que vous n’êtes pas heureux… « Vous feriez mieux de faire quelque chose de vos mains, plutôt que de les tendre en quémandnt un ticket. » Il poussa des soupirs… « Je les tend pour demander du travail, mais personne ne m’en donne. »

Le texte fendu

Le texte ci-dessous a été fendu en deux. Il ne reste que la moitié gauche de la première page du roman de Jean-René Huguenin, La Côte sauvage. Saurez-vous compléter la partie droite de ce texte, de telle sorte qu’il devienne cohérent ? Il s’est approché dans le jardin à pas feutrés, s’arrête à quelques pas, regarde au loin puis se retourne ; il se glisse de manière à ce que son visage dans l’ombre s’expose aux pétales bleues des fleurs. Il saisit soudain une branche de l’arbre : la flamme vacille puis s’éteint. « Qui est là ? » dit-elle d’une voix forte Immobile, le briquet …

Mais qu’est-ce que ça signifie ?

Le bonheur, pour toi, qu’est-ce que c’est ? / Que c’est bon de respirer l’air pur de la forêt / Je me demandais bien quelle était la signification de tout ça / Aujourd’hui il fait beau / Je m’étais égaré dans le bois, et j’ai rencontré la hutte de la sorcière Le bonheur, pour toi, qu’est-ce que c’est ? Est-ce que c’est la fortune, est-ce que c’est le printemps, est-ce que c’est l’aventure, est-ce que c’est le voyage en des contrées lointaines, est-ce que c’est puiser l’eau à la source de ton jardin, est-ce que c’est l’amour dans les yeux …

Anawega – Feuillet vingt-cinq

Bonjour AnawegaSalo Rose-MarieSalo AyéLa paix soit avec toi Rose-MarieQue ce jour t’apporte la paixQuel est ce carnetLe carnet sur lequel sont notés les mots Kawaïs que j’apprendsEt leur traductionMais c’est aussi bien une leçon de philosophieSur qui porte-t’elle ?Sur le serpentL’Ourobouros ? Demanda Rose-MarieQu’est-ce que l’Ourobouros ? Demanda AnawegaLe serpent qui se mord la queue et qui entoure le MondeL’eau et la terre forment le serpentLe serpent et le cycle de l’eauL’eau court sur la terre, et elle s’évapore, forme des nuages, puis retombe en pluie féconder la terreC’est pourquoi le serpent se mord la queueAnata ne me l’avait pas commenté remarque AnawegaEn …

Anawega – Feuillet vingt-trois

La pluie tombait fine et légèreLe regard d’Anawega se perdait dans les gris du cielElle reprit son carnet et relutKaba sino kaboLe corbeau est la mémoireCela il l’avait déjà pressenti dans la plume du corbeauAya akame mateyoudLe serpent a accompli sa jeunesseLa présence du corbeau était étrange lors de la mue du serpentAinsi le serpent se métamorphoseSans rien oublier de ce qu’il étaitLe serpent change d’enveloppe sous le regard du corbeauLe corbeau est gardien de la mémoireEt le serpent transmuteC’était le signe de sa propre transformationMais cette présence du corbeau l’appelait à ne rien oublierIl repensait à sa mèreA son …

Anawega – Feuillet vingt-deux

Et elle alla traire les vachesPuis se fit une tartine de beurre avec de la confiture de groseillesElle aimait cette acidité du fruit et la douceur du beurreElle aimait prendre des forcesPuis elle retourna s’enrouler dans son châle sur le rocking-chair et fumaLes brumes s’arrachaient de la terre, des haies, des arbres, de la rivièreEt remontaient vers les nuages qui couvraient le cielTranspercés par la pluieLes deux paysans qui étaient au bois passèrent sur le cheminIls crachèrent, et elle cracha sur le coté du perronPuis elle vit un homme s’avancer de loin vers sa maisonElle le reconnut : le père …

Anawega – Feuillet vingt-et-un

Ce fût une flèche en plein cœurIl vint s’asseoir à coté d’elle et lui ditBati, AnawegaKero missas i foliasPor lieges, AyaElle ne comprit pasIl partit dans la forêtElle mangeaIl revint avec de la mousse et des feuillesEt les disposèrent sur le sol au pied de la sourcePuis il lui prit la main et la fit étendreEt s’allongea à côté d’elleIl serra ses hanches, palpa l’intérieur de ses cuisses, ses seinsEn l’embrassantElle se relâchaElle ne résistait plusAlors il défit sa robe d’indienneContinuant de la caresserDéfit adroitement les nœuds du lin en soulevant adroitement sa taillePuis il mit à nu son sexe …

Anawega – Feuillet vingt

Et Anawega resta seule dans la cuisineElle fît un caféEt roula une cigaretteC’est dans ces moments là que le temps était le plus clément pour elleConcentré dans la sensation de la brûlure du caféEt de la fumée chaude de la cigaretteC’était déjà en soi une méditationC’est comme si le temps s’arrêtait de courir et de se perdreEt elle observait la place de chaque objet autour d’elleEt elle ressentait la qualité de ce momentAu milieu de la fuite du tempsEt elle avait le sentiment qu’elle-même ne fuyait plusQu’elle faisait faceEt que dans ce face à face avec elle mêmeAvec son lieu …

Anawega – Feuillet dix-neuf

Bati AnawegaPemo anko sintego mako akame makiDeso anko sintego maki akame makoPemo est le premierDeso est le secondAnko est l’âgeMako est la mortMaki est la vies devant un verbe marque la forme refléxiveAkame est la forme passive d’akamaLe premier âge s’interroge sur la mort qui accomplit par la vieLe second âge s’interroge sur la vie qui accomplit par la mortBati AnawegaCela se mord la queueAya smacho kitoMacha c’est mordreKito est la queueLe serpent se mord la queueBati AnawegaAya beso maki beso makoAya smakio ganaAya smakao ganaMakia est donner la vieMakao est donner la mortGana est l’humanitéLe serpent se donne la …

Anawega – Feuillet dix-huit

Les chrétiens disent que le serpent est le malMagani anoyaMagani est la visonAnoya signifie troubleAya noyo bati noyo méliMéli signifie mauvaisNoyo signifie niMisa noyo fali noyo veliMisa veut dire de mêmeFali est le mâleVeli est la femelleAya beso bati beso méliAya beso fali beyo véliBeso signifie en même temps, aussi bien queAya beso feto beso sokoFeto signifie le haut et soko le basAya beso Sako Beno beso Sako DitoSako est le sacréBeno est le gauche et dito le droitLigago Kawaï sino SakoLigago est le langageVous allez trop viteJe n’y arrive pasRegarde tes notesLe langage Kawaï est sacréBati batiBeso Ligago Kawaï …

Anawega – Feuillet dix-sept

Elle fit le rêve d’un serpent lové dans la paille de l’étableQui se défaisait de son ancienne peau en se lovant sur lui-mêmeEn s’entortillant et en se déroulantAnawega trayait les vaches en le regardant de temps en tempsPuis une fois sa mue accomplieIl se dirigea par l’allée au dehorsEt tout le long qu’il avançaitIl semblait regarder Anawega et la remercier de lui avoir laissé la vieAnawega ayant fini de traireElle prit le seau plein de laitEt ramassa de l’autre main la peau morteElle posa le seau à la cuisineEt alla jeter au feu l’ancienne peauQui brûlait avec des flammes vertes …