Anawega – Feuillet vingt-quatre

Bonjour AnawegaSalo Rose-MarieSalo AyéLa paix soit avec toi Rose-MarieQue ce jour t’apporte la paixQuel est ce carnetLe carnet sur lequel sont notés les mots Kawaïs que j’apprendsEt leur traductionMais c’est aussi bien une leçon de philosophieSur qui porte-t’elle ?Sur le serpentL’Ourobouros ? Demanda Rose-MarieQu’est-ce que l’Ourobouros ? Demanda AnawegaLe serpent qui se mord la queue et qui entoure le MondeL’eau et la terre forment le serpentLe serpent et le cycle de l’eauL’eau court sur la terre, et elle s’évapore, forme des nuages, puis retombe en pluie féconder la terreC’est pourquoi le serpent se mord la queueAnata ne me l’avait pas commenté remarque AnawegaEn …

Anawega – Feuillet vingt-trois

La pluie tombait fine et légèreLe regard d’Anawega se perdait dans les gris du cielElle reprit son carnet et relutKaba sino kaboLe corbeau est la mémoireCela il l’avait déjà pressenti dans la plume du corbeauAya akame mateyoudLe serpent a accompli sa jeunesseLa présence du corbeau était étrange lors de la mue du serpentAinsi le serpent se métamorphoseSans rien oublier de ce qu’il étaitLe serpent change d’enveloppe sous le regard du corbeauLe corbeau est gardien de la mémoireEt le serpent transmuteC’était le signe de sa propre transformationMais cette présence du corbeau l’appelait à ne rien oublierIl repensait à sa mèreA son …

Anawega – Feuillet vingt-deux

Et elle alla traire les vachesPuis se fit une tartine de beurre avec de la confiture de groseillesElle aimait cette acidité du fruit et la douceur du beurreElle aimait prendre des forcesPuis elle retourna s’enrouler dans son châle sur le rocking-chair et fumaLes brumes s’arrachaient de la terre, des haies, des arbres, de la rivièreEt remontaient vers les nuages qui couvraient le cielTranspercés par la pluieLes deux paysans qui étaient au bois passèrent sur le cheminIls crachèrent, et elle cracha sur le coté du perronPuis elle vit un homme s’avancer de loin vers sa maisonElle le reconnut : le père …

Anawega – Feuillet vingt-et-un

Ce fût une flèche en plein cœurIl vint s’asseoir à coté d’elle et lui ditBati, AnawegaKero missas i foliasPor lieges, AyaElle ne comprit pasIl partit dans la forêtElle mangeaIl revint avec de la mousse et des feuillesEt les disposèrent sur le sol au pied de la sourcePuis il lui prit la main et la fit étendreEt s’allongea à côté d’elleIl serra ses hanches, palpa l’intérieur de ses cuisses, ses seinsEn l’embrassantElle se relâchaElle ne résistait plusAlors il défit sa robe d’indienneContinuant de la caresserDéfit adroitement les nœuds du lin en soulevant adroitement sa taillePuis il mit à nu son sexe …

Anawega – Feuillet vingt

Et Anawega resta seule dans la cuisineElle fît un caféEt roula une cigaretteC’est dans ces moments là que le temps était le plus clément pour elleConcentré dans la sensation de la brûlure du caféEt de la fumée chaude de la cigaretteC’était déjà en soi une méditationC’est comme si le temps s’arrêtait de courir et de se perdreEt elle observait la place de chaque objet autour d’elleEt elle ressentait la qualité de ce momentAu milieu de la fuite du tempsEt elle avait le sentiment qu’elle-même ne fuyait plusQu’elle faisait faceEt que dans ce face à face avec elle mêmeAvec son lieu …

Anawega – Feuillet dix-neuf

Bati AnawegaPemo anko sintego mako akame makiDeso anko sintego maki akame makoPemo est le premierDeso est le secondAnko est l’âgeMako est la mortMaki est la vies devant un verbe marque la forme refléxiveAkame est la forme passive d’akamaLe premier âge s’interroge sur la mort qui accomplit par la vieLe second âge s’interroge sur la vie qui accomplit par la mortBati AnawegaCela se mord la queueAya smacho kitoMacha c’est mordreKito est la queueLe serpent se mord la queueBati AnawegaAya beso maki beso makoAya smakio ganaAya smakao ganaMakia est donner la vieMakao est donner la mortGana est l’humanitéLe serpent se donne la …

Anawega – Feuillet dix-huit

Les chrétiens disent que le serpent est le malMagani anoyaMagani est la visonAnoya signifie troubleAya noyo bati noyo méliMéli signifie mauvaisNoyo signifie niMisa noyo fali noyo veliMisa veut dire de mêmeFali est le mâleVeli est la femelleAya beso bati beso méliAya beso fali beyo véliBeso signifie en même temps, aussi bien queAya beso feto beso sokoFeto signifie le haut et soko le basAya beso Sako Beno beso Sako DitoSako est le sacréBeno est le gauche et dito le droitLigago Kawaï sino SakoLigago est le langageVous allez trop viteJe n’y arrive pasRegarde tes notesLe langage Kawaï est sacréBati batiBeso Ligago Kawaï …

Anawega – Feuillet dix-sept

Elle fit le rêve d’un serpent lové dans la paille de l’étableQui se défaisait de son ancienne peau en se lovant sur lui-mêmeEn s’entortillant et en se déroulantAnawega trayait les vaches en le regardant de temps en tempsPuis une fois sa mue accomplieIl se dirigea par l’allée au dehorsEt tout le long qu’il avançaitIl semblait regarder Anawega et la remercier de lui avoir laissé la vieAnawega ayant fini de traireElle prit le seau plein de laitEt ramassa de l’autre main la peau morteElle posa le seau à la cuisineEt alla jeter au feu l’ancienne peauQui brûlait avec des flammes vertes …

Anawega – Feuillet seize

Les filles revinrent toutes rougesLes habits et les cheveux pleins de pailleEt ce tambour que tu as là John je pourrais en jouerSi tu prends ton violonEt ils inventèrent des airs afro-countryLes enfants dansaientRose-Marie les regardait les yeux brillantsCela fait du bien un peu de couleurs dans cette maison dit-elle en riantJohn était ravi de cette improvisationEt les enfants tapaient dans leurs mains en bougeant dans tous les sensAnawega chantait parfois dans une langue improviséeQui ressemblait parfois à une langue africaineUne langue indienneUne langue européenneSon dormait dans un coin du salonJohn était virtuose au violonLe tambour d’Anawega marquait comme un …

Anawega – Feuillet quinze

Bonjour Anawega tu m’emmènes à la pêcheComment m’as-tu appelée dit-elle comme au sortir d’un rêveAnawega tel est ton nom dis tu m’emmènes à la pêcheJe ne penses pas que ce soit le jour BettyAh bon tu ne penses pasPourtant moi je te le disC’est le jourLe grand jour pour aller à la pêche avec AnawegaTes parents savent que tu es venue iciIls me l’interdiraientMais qu’importe puisque j’ai décidée de venir moiEt s’ils l’apprennentJe m’en ficheViensAlors elle alla chercher sa canneEt elles partirentSur le chemin elles parlèrentAinsi tout le monde sait mais comment ont-ils apprisC’est le révérend père qui l’a annoncéCommentIl …

Anawega – Feuillet quatorze

Elle se réveilla à l’aubeFit un caféAlla traire les vachesEt arriva JohnBonjour AnawegaBonjour John ça fait plaisir de te voirLe temps est beauC’est une belle journée pour les foinsOui mais avant viens boire un caféJ’ai fait un rêve étrange cette nuit sais tu AnawegaLes gens du village t’avaient capturéEt voulaient te faire brûler comme une sorcièreMais un orage éclata et empêcha de mettre feu au bûcherJ’espère qu’une étoile veille sur moi JohnAllons-yJe vais préparer la charrette et les bœufsTu mangeras avec moiIl y a un reste du repas d’hierVolontiersIls firent trois voyages jusqu’à dix heuresPuis repartirent au coin du préEt …

Anawega – Feuillet treize

J’ai si bien été à l’école des blancsQue j’ai fini par penser comme euxEt même plus banc qu’eux dit AnawegaCar j’ai reçu dimanche le révérend père GeorgeEt lui aie raconté mon histoireQu’il comprenait mieux que moiMoi je t’appellerai Tom dit AndrewNe recommence pas AndrewLaisse-le, il est soit trop petit soit trop grand pour comprendreIl a treize ans et crois mieux savoir que moiCela ne me blesse pas JohnRestez dîner avec moi et je vous raconterai l’histoireAnawega fit griller un côte de bœufsEt des pommes de terre avec de l’ail et du persilEt ils partagèrentTom ditLa semaine passée je suis allé …

Anawega – Feuillet douze

Anawega reprit le chemin de sa maison dans la solitude de la nuitElle marchait lentementElle réalisait à chaque pas ce que signifiait cette étape de sa vieEt se demandait qui pourrait comprendreQui pourrait l’accepterMais elle savait qu’elle devait se tenir deboutFière forte et humbleDe retour dans sa demeure elle se fit un bol de lait chaudEt mangea du pain beurré avec de la confiture de fleurs de sureauxElle était entièrement détendueEt s’étendit pour s’endormir immédiatementD’un sommeil de plomb et sans rêvesSauf cette vision de sa mère qui venait vers elleEt qui lui annonçaC’est pour cela que je t’ai mise au …

Anawega – Feuillet onze

Les vapeurs montèrentJ’ai évoqué les rôles sociaux des hommes et des femmesCeci est le pattern commun de l’existenceAinsi que les semences s’unissent pour accueillir un âme dans le sein de la mèreMais je souhaite approfondirEn nous nous avons deux partsNous tous, hommes et femmes, sommes constitués d’un pôle masculin et d’un pôle fémininAinsi il ne s’agit pas tant pour Anawega de devenir une femmeCar elle n’a pas corps de femmeMais il s’agit de sa féminitéQui doit à partir d’aujourd’hui devenir dominante en elleEt aussi je souhaite vous parler des époques où la femme a été en domination des hommesIl était …

Anawega – Feuillet dix

Anawega et Ulinoï allèrent derrière le campElle plongea dans la rivièreL’eau était froide et vivifianteElle s’allongea sur les galets et la laissa couler de sa tête vers ses piedsUn peu de sang s’échappa de son urètreElle ressentit qu’une grande angoisse partait avec les eauxEt que son corps devenait fluide et souple comme un roseauEt elle remercia la déesse des eaux de la terre de l’avoir purifiéeUlinoï l’aida à remettre son dessousPuis elle revêtit la robePuis elles allèrent rejoindre la tribu vers le feuAnata la frotta avec des herbes odorantesEn même temps qu’elle ravivait le feu qui chauffait les pierresLes hommes …